samedi 5 février 2011

l'ésoterisme peut il nous sauver?

Quelle valeur sûre nous reste t-il dans ce monde?
Certains se tournent vers la religion, d'autres ne voient que leur bien être et leur confort sans se soucier du reste du monde, d'autres se situent entre les deux et se tournent vers l'ésoterisme, la voyance, la méditation.
Est ce une philosophie bénéfique de savoir ce que demain nous reserve?
Faut il en avoir peur, ou au contraire, est ce une façon de se préparer et d'éviter l'inévitable?
En tout cas, c'est un art qui se travaille et qui demande confiance en soi, de rigueur et de détachement.
Les voyants, médiums, rebouteux, et d'autres appartiennent aux sciences dites parralleles; Ils sont considérés pour la plupart comme des escrocs, des charlatans, et comme des voleurs.
Mais qui s'est posé la même question au sujet des autres professions, celles qui nous poussent à la consommation de certains produits dont nous n'avons pas besoin, pourtant nul n'est dérangé par le fait de donner de l'argent juste pour suivre le cours de la mode. Au lieu de regarder devant soi, on se contente de regarde le voisin d'à côté et faire comme lui.
Pour en revenir a ma proffession, je me demande si l'espoir que nous donnons parfois peut détruire une personne?
Mon but a moi n'est pas d'entretenir cet espoir que les gens viennent chercher si cela n'en vaut pas la peine.
je fais juste passer le message de mes cartes, qu'il soit positif ou négatif.
Généralement je fais perdre toute illusion mais je fais gagner du temps par des décisions importantes à prendre de suite.
Désolée pour les rêveurs qui prennent les cartommanciennes pour leur meilleure amie, pour leur reflet de leurs espérances.
L'ésoterisme est un monde exta ordinaire, fait de merveilles, de secrets, de sagesse;
Suffit- il de s'y interressser pour y accéder? Faut il faire parti des élus?
Non, je ne crois pas, les temps ont changés, autrefois ont respecter la sagesse, mais aujourd'hui rien n'est plus pareil, j'ai l'impression de gaspiller une part du secret, par de vaines explications à demi mots à des gens qui ne pense qu'à leur propre personne.