samedi 5 février 2011

comme une dernière chance


Si toutefois je devais laisser un mot pour dire aurevoir, que serais je prête à dire? et à qui?
Peut-être faudrait il commencer par des remerciements...
Merci pour mon éducation, merci pour l'aide, le soutien, l'amour, l'amitié?
Et sans doute devrais je aussi m'excuser pour ne pas toujours avoir pris le temps, pour avoir négliger certains points de ma vie.
J'ai écouté sans chercher à comprendre je n'ai pas avoir marché de mes parents,, j'étais plutôt à contre conrant, cet entêtement dans l'opposition m'a fait perdre un certain respect mais m'a apporté beaucoup d'indépendance car a vouloir trop contrarier notre entourage on finit par perdre leur soutien, ce qui en soi, semble logique;
la vie ne vous laisse guère le temps pour vous. Combien de fois avez vous dit "je n'ai pas eu temps" "je le ferai demain"
Le travail, le ménage, la famille, le courrier, les enfants, les devoirs, etc etc...
tout un tas de bonnes excuses pour passer à côté de l'essentiel, vous.
Et quand une chance de tout recommencer, de renouer des relations anciennes auxquelles vous teniez se représentent, sauter sur l'occasion, généralement lorsque la vie sépare les gens qui s'aiment, elle ne laisse guère de chance, mais parfois elle vous met sur la route, comme un cadeau l'opportunité de ne plus vous retrouver seul face au quotidien, et vous offre de bon moments en perspective, ne les laissez plus passer en disant "je n'ai pas le temps".