mardi 8 mars 2011

Mise en garde


S’il ne reste aujourd’hui que peu de choses à dire sur la voyance au vue de toutes les informations disponibles sur internet, et ailleurs il n’empêche que nos ressentis sur ce domaine sont personnels.
Il existe un facteur propre a chacun pour déclencher ce penchant, alors débute un long chemin initiatique, commençant par des rencontres, des lectures, des événements, des conversations, des débats, des réflexions et remises en questions, des rêves… l’ordre des étapes dépend de notre chemin de vie.
Tirer profit de ses dons, à mon sens, ne suffit pas, il faut tout au moins, les comprendre, les apprivoiser, se les approprier jusqu’au fond de son âme.

Si j’aborde le sujet aujourd’hui, c’est parce que mes dernières consultations se sont conclues par une question « pouvez-vous me donner des cours de voyance ? »
La voyance est sans doute dans l’air du temps et attire de plus en plus les gens, mais ce n’est pas pour autant qu’elle est accessible pour tous. Je tiens vraiment à mettre en garde les personnes qui se lancent dans l’ésotérisme de la même manière qu’ils décident de se mettre au sport, l’ésotérisme n’est pas un loisir mais une discipline, les informations sur internet sont à prendre et à laisser, beaucoup jouent aux apprentis sorcier !
Lors de mes consultations, il n’y a rien d’autre que mon sujet et sa vie ; Un don quel qu’il soit, implique aussi un don de soi, une générosité qui dépasse tout entendement. Un voyant, un médium, un guérisseur ou autre ne peut se permettre de penser à son porte- monnaie, s’il ne s’investit pas réellement dans ses démarches d’aider autrui.
Avant de travailler pour lui, il faut commencer par travailler sur lui-même. En effet, l’homme a généralement tendance à oublier sa dimension énergétique, et ainsi à prendre conscience de ses capacités d’intuitions, et d’émotivité.