dimanche 6 mars 2011

Les autres sont votre miroir


Il y a quelque temps, j'ai décidé d'approfondir mes connaissances en developpement personnel, aussi je me suis inscrite sur quelques sites desquels je reçois de temps en autres des mails, des cours, des histoires...
Depuis le début de cette démarche, j'ai trouvé tous ces mails interressants, mais celui que je vais partager avec vous m'a particulièrement touchée et j'ai pensai que sûrement il vous ferait réflechir sur votre égo, et sur vos relation avec les autre;
je vous souhaite bonne lecture, et n'hesitez pas a laisser des commentaires

Une fille aveugle se détestait tellement à cause de son handicap.

Elle haïssait tout le monde sauf un garçon qui était son ami.

Il était toujours là pour elle.

Un jour, elle lui dit: « Si seulement je pouvais voir le monde, je me marierais avec toi.»

Un jour, quelqu'un lui a fait don de ses yeux, un donneur anonyme.

Quand les bandages furent enlevés, elle pouvait tout voir, ainsi que son ami.

Il lui dit: « Maintenant que tu peux voir le
monde, veux-tu m'épouser? »

La fille le regarda et vit qu'il était aveugle.

La vue de ses paupières fermées la bouleversa.

Elle ne s'attendait pas à cela.

La pensée de le voir ainsi pour le reste de sa vie ne lui plut pas et elle refusa de l'épouser.

Son ami la quitta en pleurs.

Quelques jours plus tard, il lui fit parvenir une note qui disait : « Prends bien soin de tes yeux, ma chérie, car avant qu'ils deviennent les tiens, ils étaient miens.»

A présent, réfléchissons un peu :

A certains moments de notre vie, n'agissons-nous pas de la même manière que cette fille ???

Ne rejetons-nous pas certaines personnes parce que nous reconnaissons un comportement ou un défaut que nous avions, que nous avons dépassé et qui nous dérange maintenant chez les autres ???

Réfléchissez-y,Sonia, et vous comprendrez peut-être pourquoi vous avez telle ou telle répulsion envers certaines personnes...

Les autres sont notre Miroir...

En espérant vous aider à avancer sur votre chemin...

Bien Cordialement

Bernard Lancelot